Rencontre de salopes
Publié le - 434 aff. -

Les préjugés sur le libertinage

Dans la société où nous vivons, les tabous sont des limites sacrés à ne pas franchir. Avec les pratiques sexuelles qui deviennent de plus en plus « libre », plusieurs idées sont émises à propos de certain mode de vie jugé indécent. Le libertinage en fait partie, etvoyons ici comment ce mode de pratique sexuel est vue par la communauté.

Le libertinage est pour plusieurs synonyme d’infidélité

Si beaucoup de gens classent le libertinage d’infidélité et de trahison de son partenaire, d’autres le considère comme une échappatoire de la routine sexuelle. Comme les libertins échangent et partagent leur plaisir charnel avec d’autres personnes, des inconnues même, cela est vue par la société comme étant une action volontaire d’adultère.

Des couples qui ne se respectent guère

Mais ce qu’il faut savoir c’est que pour les couples qui en sont des adeptes, l’aventure sexuelle ne peut se faire qu’après consentement de chacun, et du moment que le sexe et rien que le sexe prime, les sentiments amoureuses envers les autres participants n’ont pas leur place. Bien que cela soit difficile à accepter pour ceux qui n’éprouvent pas le même désir érotique, associer libertinage et infidélité reste à débattre.

Un mode de vie sans tabou ni de limite

Avec le libertinage, la seule limite à ne pas franchir est celle d’autrui. Dans une liberté sans pareille, tout est permis, même les plus osés des pratiques. Cela est par contre considéré comme une règle de conduite déplacée, bien que le respect, l’hygiène et la courtoisie soient aussi au rendez-vous.Par ailleurs, un club libertin n’est pas un club digne de son nom si le respect du mot d’ordre « liberté » n’est point accompli.


Notre société est une société qui se base sur la décence et le respect de l’essence humaine. Avec les pratiques sexuelles de nos jours, beaucoup de préjugés vont à leurs encontre. Cela pour dire que malgré le nombre croissant des adeptes de ces modes de vie libertines, les actes sans tabou sont encore vus d’un œil bannissant.

Laissez votre commentaire à propos de cet article